codéveloppement professionnel

UN EXEMPLE D'INTERVENTION

Retrouver un climat porteur

Où l’on découvre une utilisation du Codéveloppement comme « déclencheur » pour débloquer un climat.

L'entreprise AXANE est performante, leader dans le secteur informatique. Les dirigeants s'inquiètent cependant des fortes tensions apparues dans une division :

– des personnes se plaignent d'être devenues des exécutants ;

– les échanges directs disparaissent au profit d'échanges par mails, souvent agressifs ;

– des missions sont confiées, puis reprises ;

– il y a des incertitudes sur le qui fait quoi ;

– il y a eu des plaintes pour harcèlement. L'une a abouti à un licenciement ;

– l'inspection du travail est intervenue. Le CHSCT a fait une enquête. Une communication a été faite ;

– les managers intermédiaires sont contestés ;

– les dirigeants de la Division ont le sentiment de perdre le « contact » ;

– le climat est lourd, les critiques circulent, fondées ou non fondées, on ne sait plus;

– du temps a passé, les malaises semblent se poursuivre à tous les niveaux sans qu'on ne sache plus par quel bout les prendre.

L'entreprise a décidé d'une journée au vert pour les 54 personnes de la Division, journée qui voudrait marquer un nouveau départ, un coup d'envoi pour repartir peu à peu du bon pied, identifier et traiter les problèmes en commençant par un bout, mais aussi retrouver un climat d'échange minimum qui permette de le faire.

Après avoir interviewé des personnes aux 3 niveaux (Dirigeants, Managers, Équipes), nous acceptons l'idée de ce « kick off » de communication. Il s'agirait de libérer la parole dans des conditions qui permettent le parler vrai, le respect mutuel, le côté concret et factuel.

La journée, dans un endroit très agréable (plutôt une marque de considération qu'un signe de vacances), va être structurée en 5 temps :

1 - Une prise de parole des Dirigeants au niveau du sens :

Pourquoi on est là, comment on veut se parler (avec la reconnaissance qu'on est tous plus ou moins en souffrance), où on veut aller, à quoi on s'engage pour le suivi ?

De fait, les messages, sincères, venus des tripes, vont créer un étonnement puis une ouverture certaine.

Les participants ont noté leurs réactions personnelles en tout début de journée :

Perplexité, curiosité. Perplexe.

Émotion. De la légèreté ensuite.

Anxiété et émotion. Sceptique. Je ne savais pas à quoi m'attendre.

J'avais peur d'une journée institutionnelle.

Sceptique, mal à l'aise, déstabilisée.

Introduction de qualité, fondations pour un nouveau départ.

Émotion du discours d'introduction.

2 - Une animation de la matinée, utilisant les Styles sociaux (outil « Flex : manager les différences » Cf Bibliographie et Sites), pour créer un climat facilitant l'échange, pour éclairer sur les cercles vicieux de la communication et l'effet système. Animation à base de travaux variés, en plénière, en sous-groupes, en binômes, regroupés tantôt par affinités, tantôt par croisements hétérogènes.

Notes tirées des commentaires :

Intéressée. Du respect, du calme, de la sérénité. Soulagement.

Rassurée, dans l'attente de la suite.

Appréhensions quant à l'idée de communiquer sur une problématique relationnelle en milieu professionnel.

Expectative mais très rapidement un intérêt grandissant.

Mise en lumière des mécaniques d'interaction entre les personnes créant au final un cercle vicieux .

3 - Une séance de Codéveloppement pour les 54 personnes en parallèle, l'après midi, en 8 groupes :

– un groupe de dirigeants ;

– un groupe de managers ;

– 6 groupes de collaborateurs ;

L'intervention a donc demandé la présence de 8 facilitateurs.

Notes tirées des commentaires :

Émotion, journée / expérience constructive ;

Le partage, le rapprochement induit par le Codéveloppement ;

Inscrire le codéveloppement dans la durée et continuer le groupe pour partager et avancer ensemble. Contente, envie de poursuivre. Conquise : je ne pensais pas que ce serait possible !

Ouverture aux autres. Plus de confiance envers des personnes que je ne connaissais pas ;

La sincérité des échanges ;

Très grand apport personnel. Le fait d'être « cliente » ;

Satisfaction d'avoir pu être utile pour une personne sur un sujet lui tenant à cœur ;

Atelier en groupe avec une vraie discussion authentique ;

Dialogue vertical. Mise en place d'actions sur la durée. Plus de respect. Positive attitude ;

Moins de non-dits ;

Le fait de résoudre des cas concrets. Parler vrai « entre nous ».

Les animateurs ont perçu que les 8 clients avaient tous un sujet fort et impliquant à partager. Les participants étaient à la fois « consultants » et collègues concernés. L'appui bienveillant de ces collègues pour aider à éclairer a permis de regarder les situations sous différents angles et de créer une volonté collective d'avancer dans un échange sincère (mais pas forcément consensuel).

Ainsi des problèmes, sans doute en connexion, ont été examinés aux 3 étages du fonctionnement, avec à la clé 8 plans d'action et une sensibilisation constructive des 54.

4 - Un partage des expériences en plénière, suivi d'une synthèse et d'un plan de suivi

5 - Juste après la journée, un débriefing entre les Dirigeants et les 8 facilitateurs

Quelques temps après nous apprendrons que le climat a fait un bond positif, que des actions sont enclenchées, des dialogues se sont ouverts et le « qui fait quoi » est en chantier. Quant aux managers intermédiaires, ils ont tenu à poursuivre une série de séances de codéveloppement pour pouvoir présenter chacun leurs préoccupations dominantes.

Ce fut donc une intervention décisive dans la vie de cette division, qui lui a permis, non pas de tout résoudre, mais de repartir dans une dynamique qui va lui permettre de s’attaquer utilement à ses propres difficultés.

 

 

Copyright Enjeux Consulting 2011 - Mentions légales